Rechercher

Ah Merde ! Une autre diet débarque dans mon quartier !

Imagine la situation suivante : Vendredi matin 8h, ton téléphone sonne. Il s'agit d'une photo provenant du groupe WhatsApp que Pierre, gérant du centre médical où tu loues ton cabinet, utilise pour faire passer les infos importantes à tous ses locataires.

Il est tout fier d'annoncer qu'il vient d'accrocher une nouvelle pancarte sur laquelle on peut lire : “Lucienne Maréchal diététicienne-nutritionniste”.

Ton sang ne fait qu'un tour :

“La greluche ! Elle est bien gonflée celle-là ! Venir s'installer dans le cabinet juste à côté et elle n’est même pas foutue de venir m’en parler avant ! “

Cette situation ne devrait jamais arriver. Malheureusement, je vois régulièrement ce genre d’histoires étalées sur les réseaux sociaux. Encore ici, début 2020, c’est arrivé à Jeanne, une diététicienne avec qui je collabore.

Lors de l'une de nos réunions, elle nous parla de sa situation. Le cap de la frustration et de la colère passée, elle demanda notre aide afin de démêler la situation. Mais ce n’est pas évident…



Le premier réflexe de Jeanne aurait été de prendre son téléphone et de lui dire ses quatres vérités. Cela lui fera peut-être du bien sous le coup, mais cela ne risque pas d'améliorer la situation. Au contraire, cela installera un froid glacial jusqu'à ce que l'une des deux finisse par craquer et décide de s'installer ailleurs...

Il va falloir beaucoup de maîtrise et de sagesse à Jeanne pour mettre son égo de côté et pour débuter un dialogue sain et constructif…

C'est vraiment dommage, car il aurait suffi à Lucienne de simplement écrire un email ou un sms annonçant sa venue pour éviter cette situation conflictuelle et entamer le début d’un dialogue qui aurait pu même mener vers une collaboration…

Pourquoi Lucienne n’a-t-elle pas fait ce premier pas ? Est-elle si mauvaise au point d’ignorer toutes les règles déontologiques pour arriver en mode “pousse toi de là que je m’y mette”.

Non, je ne pense pas ...


De l’autre côté du miroir….


Et si nous passions maintenant de l'autre côté, en nous plongeant un instant dans la réalité de Lucienne…Qu'est-ce qui peut bien lui passer par la tête lorsqu’elle a vu qu’il y avait déjà une autre diet dans ce cabinet médical ?


Lucienne est une diététicienne indépendante comme vous et moi, et clairement, il y a de l'intérêt à avoir un cabinet dans un centre médical dans lequel se trouve déjà d’autres professionnels de la santé: des kinés, des psychologues et bien sûr des médecins…Au fond d'elle, elle sait pertinemment qu'il serait plus correcte d'aller trouver Jeanne afin de se présenter...


Mais Lucienne n'est pas non plus stupide, elle sait clairement qu’elle risque d'être perçue par Jeanne comme une “menace” qui va venir lui piquer ses patients…

Lucienne ne connaît pas Jeanne et ignore comment elle réagira. Alors, en bon être humain, elle opte pour le scénario catastrophe où elle se fera mal recevoir, voir rejetée…

Et vu qu'elle ne sait pas trop quoi dire pour se présenter sans que cela ne vire à la confrontation et bien elle ne va rien faire …car clairement, les conflits ouverts, elle déteste. Du coup, faire l’autruche semble la solution la “moins pire”.

Pour rappel, en début de cet article, je vous ai expliqué qu'il aurait fallu simplement que Lucienne fasse le premier pas pour ne pas que Jeanne ne se sente offusquée. En faisant ça, Lucienne aurait été beaucoup mieux accueillie .

C'est pas un peu bête comme situation ? C'est d'autant plus stupide que cela va générer énormément de stress et d'anxiété auprès des deux diététiciennes. Elles vont se tirer dans les pattes, alors qu’aujourd'hui, nous avons au contraire bien plus intérêt à nous serrer les coudes entres diététiciennes.


Et donc via cet article, j'aimerais donner des pistes à toutes ces “Lucienne” qui vont prochainement s’installer. Quels sont nos conseils qui vont les aider pour oser aller aborder les “Jeanne” et ainsi pouvoir construire des bases saines qui pourront peut-être mener à une chouette collaboration?

Mettre KO l'animosité : La technique des 2 coups de poing



1. Établir une connexion profonde :

1er coup de poing


Imagine : Tu ouvres ta boîte mail et tu reçois un courriel d'une certaine Lucienne Maréchal. Les premières lignes commence ainsi :


Chère Jeanne, j'ai récemment lu ton dernier article de blog traitant de l’épi alimentaire et j'ai adoré. Bravo !.”


Avoue que dans ce genre de cas, il est bien difficile de penser autre chose que “Cool ! Elle est bien sympathique cette Lucienne !


Tu l’as compris, rien de tel pour commencer ton courrier que de complimenter l’autre diet pour son travail.Mais, il ne s'agit pas de faire le “faux cul”. Si tu fais un compliment, tu dois vraiment le penser.


Si tu ne trouves pas l'article de blog, de recette, ou autre chose sur laquelle faire un compliment, tu peux faire un lien avec les difficultés communes liés à la pratique de diet libérale (sur la difficulté de trouver de la patientèle par exemple). Le but est toujours le même : établir une connexion émotionnelle positive rapidement. À travers la lecture du courriel, Jeanne doit reconnaître en Lucienne un être humain, semblable et partageant les même craintes et difficultés qu’elle.


2. Annoncer ta venue et proposer ton aide : 2ème coup de poing



Après cette première phase de compliment, Il est temps d'annoncer ta venue tout en proposant de l’aide.

Oui oui tu as bien lu, tu vas lui proposer un coup de main ! Le but de cela est d’empêcher le lien a priori automatique “nouvelle diet = moins de patients” et de favoriser le lien : “nouvelle diet = chouette collègue” (et en plus qui me veut du bien…).

Bien sûr, il ne s'agit pas encore de prodiguer des paroles en l'air. Ill faudra passer à l'action et tenir tes promesses !

Alors, quand on parle de proposer de l'aide cela peut prendre plusieurs formes :

  • Proposer une lecture qui vous a personnellement beaucoup aidé pour votre pratique

  • Partager l’un de vos trucs et astuces

  • Proposer des idées pour décorer le cabinet / salle d’attente avec des affiches pour promouvoir notre métier

  • Faire ensemble une présentation du métier de diet aux autres locataires du centre médical

Également, lorsque tu annonceras ta venue, tu ne manqueras pas de donner des détails sur ta pratique et plus particulièrement sur le type de patients avec lesquels tu es le plus à l'aise.

Au plus cela sera précis, au mieux ce sera ! Le but étant toujours de ne pas se faire voir comme une concurrente. Pour reprendre notre exemple du marché, si je vends des fraises et que j'apprends qu'un nouveau marchand de fruits va s'installer à côté de chez moi, je vais stresser. Par contre, si je sais qu'il s'agit d'un marchand de pommes, alors pas de souci je lui ferai même une petite place.

À la fin, n'oublie pas de lui faire une proposition claire. Un coup de fil ou un rendez-vous en face à face par exemple. Tu peux lui expliquer que ça sera l'occasion pour toi d'en savoir plus sur la diététicienne déjà installé et d'apprendre à se connaître.

Imagine maintenant que Lucienne applique les conseils développés ci-dessus et envoie un email à Jeanne.Comment cette dernière va-t-elle réagir ? Ok, d’accord, Jeanne ne va peut-être pas sauter au plafond de joie…Mais ce qui est quasi certain, c’est que nous aurons réussi à désamorcer immédiatement une situation conflictuelle. Ouf ! Moins de stress pour tout le monde. De plus, si Jeanne fait preuve d’un tantinet d’ouverture d’esprit et accepte une rencontre, cela pourrait mener à une belle collaboration mutuellement profitable !

Et si maintenant tu passais à l’action ?


Il y a peut être une autre diététicienne installée depuis 2 ans dans le village voisin et vous ne vous êtes jamais adressée la parole ?

Pourquoi pas lui partager cet article et lui demander ce qu’elle en pense en guise de première approche ? Si elle résonne avec ce contenu, il y a de grande chance que cette personne soit suffisamment ouverte d’esprit pour entamer une collaboration.



Pour te faciliter la tâche, je te propose de

télécharger un modèle de lettre/email qui t’aidera à créer ce premier contact

( car, oui, le premier pas est souvent le plus difficile)


"Seul on va peut-être plus vite…, mais ensemble, on va plus loin…. "


proverbe africain



0 vue
  • Youtube

©2019 par Diet'en Transition.